Quelles sont les normes à suivre pour l’installation d’un poulailler ?

Pour avoir des volailles en bonne santé qui produisent des bons œufs dans votre jardin, il existe certaines normes à suivant concernant les abris de vos poules. Règles administratives, législation en vigueur, normes des poulaillers… Poules élevages vous explique tout.

Les normes pour l’installation du poulailler familial

Avant toute chose, il est important de suivre certaines normes administratives afin de pouvoir installer en toute sérénité l’abri de vos poules. Cela concerne également le voisinage.

Tout d’abord, il vous faudra contacter les services de votre mairie pour connaître le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre commune. Chaque ville possède sa propre législation, plus ou moins souple : en ville, les poulaillers sont souvent interdits alors qu’ils sont encouragés en campagne. Le PLU vous permettra également de connaître la distance du poulailler jusqu’à l’habitation pour éviter les troubles du voisinage.

Si vous habitez dans en lotissement, il vous faudra également parcourir les règles imposées par votre régie. Certains règlements intérieurs peuvent en effet interdire les poulaillers, ou considérer le chant du coq comme une nuisance sonore (ce n’est normalement pas le cas en zone urbaine, mais tout peut dépendre du PLU).

Enfin, la législation impose l’utilisation d’un enclos, pour éviter que vos volailles ne se retrouvent chez vos voisins ou sur la route. De même, si la surface de vos abris se situe entre 5 et 20 m², vous devrez réaliser une déclaration de construction obligatoire pour sa mise en place. En-dessous de ce seuil, cela n’est pas nécessaire. Au-dessus, cela ne correspond plus à un élevage familial, mais industriel, qui n’est pas régie par les mêmes règles.

Les normes d’un bon poulailler familial

Pour que vos volailles se sentent bien et produisent de beaux œufs, les abris des poules doivent être pratiques et robustes tout en offrant à la fois un abri pour le jour ainsi qu’un dortoir pour la nuit.

Pour concevoir un tel poulailler, vous devez donc utiliser un bois de 2 centimètres minimum d’épaisseur et surélever l’habitacle à hauteur d’homme. L’abri doit être abrité des courants d’air et situé dans un endroit calme, avec une température idéale de 12°C à 14°C. Privilégiez les ouvertures à l’est, contraire aux pluies et vents dominants, et installez une bâche sur le grillage de votre poulailler en hiver.

En plus de ces normes, le poulailler doit protéger correctement les poules contre les prédateurs, les intempéries, les parasites et les maladies. Pour suivre ces règles, n’hésitez pas à consulter nos articles sur les mesures d’hygiène dans un poulailler, sur la lutte contre les ténébrions ainsi que sur les soins de santé à donner à vos poules. L’abri doit donc être bien aéré, spacieux et doté d’un parcours à l’extérieur.

En effet, un poulailler peut toujours être trop grand mais jamais trop petit, au risque de provoquer de nombreux troubles pour vos volailles (stress, parasitage, picage…). Une surface d’1m² par poule en surface au sol dans la partie dortoir est ainsi préconisée. De même, si certains magasins de jardinage proposent des poulaillers avec enclos, ces derniers ne doivent servir qu’en appoint et vous devrez tout de même penser à l’installation d’un enclos grillagé plus important.

Pour le futur bien-être de vos poules, n’hésitez pas à demander de plus amples conseils auprès de professionnels en jardinerie.