L’élevage des poussins et l’incubation des poules

D’habitude les éleveurs de poules recourent à deux méthodes d’incubation suivant les moyens et le nombre de poussins que l’on souhaite avoir :

  • Incubation artificielle : c’est plutôt pour les élevages commerciaux, ou les œufs seront incubés dans des couveuses. Ce type d’élevage garantit une grande productivité.
  • Incubation naturelle : l’incubation est assurée par des poules couveuses, on recourt à cet élevage à petite échelle.

Pour une bonne production, il est préférable que les poussins sortent des œufs au même temps. Dans ce stade, l’incubation artificielle demeure plus efficace.

Incubation naturelle

Généralement, une poule couve entre 8 et 10 œufs. Le taux d’éclosion serait en moyenne, égal à 7 poussins. Mais le taux de mortalité reste élevé dans ce type d’incubation. Cependant, il existe des mesures à prendre qui minimiseront les pertes comme

  • Le choix des œufs : de taille moyenne, en bonne santé et propre
  • Le ramassage régulier et le refroidissement des œufs
  • Réguler la température du bâtiment
  • La sélection des poules couveuses suivant plusieurs critères (les rides de la crête, l’émission de crie particulière…)

Incubation artificielle

Les couveuses utilisées pour l’incubation artificielle sont disponibles dans plusieurs modèles. Ces machines peuvent recevoir un grand nombre d’œufs (variable selon le modèle). Pour garantir une grande productivité, l’éleveur doit intervenir pour mettre en place les conditions optimales (température : 38 °C /  humidité autour de 55-60 % / renouvèlement de l’air/ retournez régulièrement les œufs…)

L’élevage des poussins

L’éclosion des poussins se fait après 3 semaines d’incubation. Pour l’incubation naturelle, les poussins seront pris en charge par la poule couveuse durant les premières semaines. Il est préférable de les séparer des autres poules du volailler. Pour la nourriture, les poussins ont besoin d’eau fraiche, d’aliments protéinés et vitaminés

Si les œufs ont été couvés artificiellement, l’éleveur doit assurer le rôle de la poule couveuse. Durant les quatre premières semaines, il doit réchauffer les poussins déjà isolés dans un coin du poulailler ou dans une caisse. De plus, il doit leurs procurer  un éclairage modérer pour optimiser leur croissance. Pour minimiser les risques d’infection virale et de maladies, il est judicieux de procéder au nettoyage du poulailler des excréments et des déchets. En ce qui concerne la nourriture, l’eau fraiche demeure un élément déterminant de la croissance des poussins ainsi que les protéines et les vitamines.

incubation, incubation artificielle, incubation naturelle, élevage de poussins