Les ténébrions au poulailler

Le petit ténébrion est un insecte de l’ordre des coléoptères, omnivore et saprophage. L’adulte est de couleur brun-noir luisant et la larve est vermiforme, de couleur marron-jaune : on l’appelle aussi ver de farine. On retrouve cet insecte dans les animaleries car il est élevé pour la pêche, l’alimentation animale, et même parfois humaine. Mais étant très friand de farines de céréales, on trouve aussi le ténébrion au poulailler… et c’est là qu’il peut poser de gros problèmes. Zoom sur les ténébrions et comment s’en débarrasser.

Ténébrion : ses méfaits au poulailler

tenebrion

Le ténébrion est le plus gros insecte ravageur de céréales, entières comme moulues, qu’il peut manger à différents stades (récolte, conservation, transformation, etc.), même s’il se nourrit habituellement de grain.

Les poulaillers lui offrent ainsi un habitat idéal, où il peut se propager et survivre facilement en se nourrissant des grains renversés sur le sol, de fumier sous les conduites d’alimentation et des cadavres de poules. Les poulaillers peuvent être rapidement infestés de ténébrions, ce qui n’est pas sans problème pour l’élevage. En effet, le souci n’est pas que le ténébrion mange des céréales, mais plutôt qu’il fait perdre beaucoup d’argent aux éleveurs de diverses façons, en détruisant l’isolation des bâtiments et en transmettant des maladies graves aux poules.

Tout d’abord, les ténébrions ont la fâcheuse tendance de détruire le matériel isolant des poulaillers, provoquant des dommages structuraux parfois très importants. Les insectes se réfugient en fait dans du matériel isolant comme de la mousse de polystyrène en vue de la pupaison, c’est-à-dire le passage de l’état larvaire à l’état de nymphe. Ces dommages réduisent l’isolation du bâtiment d’élevage drastiquement : les pires dégâts peuvent diminuer de 35% à 65% la capacité isolante d’un matériel.

De plus, le ténébrion est un vecteur connu de plus de 60 maladies pouvant toucher les volailles comme la grippe aviaire, la salmonelle, différents types pathogène d’Escherichia coli, la maladie de Newcastle, la maladie de Marek, la bursite infectieuse, les parasites responsables de la coccidiose ainsi que les nématodes. Etant vecteurs de la maladie, les poules sont ainsi très vulnérables, d’autant plus qu’il a été démontré que les oiseaux peuvent être infecté après ingestion d’un seul ténébrion contaminé.

Pire encore, en cas d’infestations graves, si les ténébrions évoluent dans un environnement dont la teneur en humidité est peu élevée, ils peuvent mordre les poules autour du cloaque et des follicules des plumes. Ces morsures blessent les poules, ce qui peut causer des lésions et des infections. Les lésions dues aux ténébrions peuvent ressembler aux symptômes de la leucose cutanée des poules.

Enfin, les poules peuvent consommer jusqu’à 600 ténébrions par jour. Ce chiffre énorme n’est pas sans risque : non seulement la poule peut être contaminée par une maladie grave, mais la carapace de ces insectes n’est pour elle pas très digeste, ce qui provoque une inflammation de l’appareil digestif pouvant entraîner des retards de croissance.

Débarrasser le poulailler des ténébrions

poule-poulailler

Il faut savoir qu’il est difficile voire presque impossible d’éliminer totalement des populations de ténébrions au poulailler. Pour améliorer vos chances de réussite, il vaut mieux connaître le cycle de vie de ces insectes et y faire attention. Et oui, vous pourriez détruire tous les adultes un jour et être de nouveau infesté quelques jours plus tard, car les larves sont cachées au sol et les nymphes sont bien loties dans le matériel d’isolation de votre bâtiment d’élevage avicole.

En cas d’infestation, les programmes de lutte existants préconisent l’emploi d’insecticides adulticide et larvicide. Comme ils sont dangereux pour la santé de vos poules, vous devez les employer soit à la fin du lot (cela vous aidera en plus à atteindre les adultes qui remontent se cacher), soit avant le démarrage du lot pour tuer les larves qui vont éclore. Ces insecticides sont vendus par des entreprises spécialisées, notamment LCB Food Safety, acteur du marché de la sécurité alimentaire.

De plus, au niveau de l’organique, vous pouvez utiliser de la terre de diatomées ou sable de silice. Ce produit est plutôt efficace mais ne fonctionne que si les ténébrions marchent dessus. Il faut donc en répandre là où ils se concentrent le plus, sur le plancher, dans les fissures et le long des murs. L’agent biologique le plus efficace reste cependant le champignon pathogène Beauveria Bassinana qui infecte et tue les stades juvéniles comme adultes du ténébrion.

Il est aussi possible de réduire l’infestation en améliorant la ventilation du poulailler. Le retrait de la litière entre différents lots de volaille peut aussi aider, tout comme le fait de ne pas partager vos matériels avec vos voisins et entre les poulaillers pour prévenir la transmission des ténébrions d’un élevage à un autre.

Enfin, il est tout de même bon de noter qu’un faible nombre de ténébrions éparpillés dans le poulailler n’est pas réellement néfaste pour votre élevage et vos animaux. Il est cependant important de contrôler la population pour éviter l’infestation grave dès le retour de conditions favorables à leur développement.

 

C’était nos astuces contre ténébrions au poulailler, n’hésitez pas à partager les vôtres dans en commentaire !

Leave a Reply

Search
Poules élevage : Présentation
Poules-elevage.com est votre guide pour le montage de votre poulailler. Nourritures, méthodes, astuces vous trouverez toutes les informations indispensables !
Categories
Links:
16